Tel 57 (5)4209610 | Comment nous rejoindre ? |EN ES FR

Réserve naturelle

Les réserves naturelles en Colombie

Les différents climats et le changement soudain d’altitude, ajoutés à la taille de ce grand pays qu’est la Colombie, ont permis la création d’un grand nombre de parcs nationaux et de réserves naturelles, aux caractéristiques différentes et d’une rare richesse, où résident encore un nombre incroyable d’espèces, végétales et animales, visibles uniquement en Colombie. Le pays peut d’ailleurs se vanter de posséder pas moins de 14% de la biodiversité mondiale ! Pour résumer, la Colombie possède le plus grand nombre d’espèces d’oiseaux connus et le second plus grand nombre de plantes et d’amphibiens aujourd’hui référencés. De plus, avec un territoire d’au moins 0,55 million de kmrecouverts de forêts, soit prêt de 49% du territoire, la Colombie est l’un des pays tropicaux les plus sauvages. Assez dingue, non ?

Les grandes variations d’altitudes et de climats, ajoutés à la superficie exceptionnelle des forêts font de la Colombie l’un des habitats naturels les plus riches en espèces animales et végétales au monde !

La Colombie possède une gamme de zones protégées au niveau national, régional ainsi que de nombreuses réserves privées. Carpe Diem essaye de préserver pas moins de 40 hectares de forêt à feuilles persistantes privés, à quelques kilomètres seulement du très connu et très touristique Parc National de Tayrona et de la moins connue mais tout aussi magnifique Zone Protégée de la Sierra Nevada de Santa Marta. Ce qui fait de la forêt de Carpe Diem et de toute la localité de Paso del Mango, un couloir pour de nombreuses espèces sauvages qui se déplacent entre ces deux monastères naturels.

Ce qui fait de la forêt de Carpe Diem et de toute la localité de Paso del Mango, un couloir pour de nombreuses espèces sauvages qui se déplacent entre ces deux monastères naturels.


L’impact de l’homme sur les Réserves Naturelles colombiennes

On ne peut pas dire que la Sierra Nevada soit aussi connue que sa voisine Tayrona, ni des touristes, ni, parfois, des colombiens eux-mêmes. Et c’est dommage, car l’endroit est absolument incroyable ! Si ce n’est dans sa totalité, en moins en partie, la Sierra Nevada peut-être connectée à ce qui fait la célébrité de la Colombie, en bien ou en mal : conflit armé, exil interne et trafic de drogues. De nos jours, le pays est beaucoup plus sûr même si ça ne veut pas dire que tous les problèmes ont été réglés. La Sierra Nevada a été colonisée par des centaines d’agriculteurs et a toujours été habitée par des communautés indigènes. Chacun défendant leurs propres intérêts. Par exemple, certaines communautés investissent la forêt et la “nettoient” pour l’exploiter : cultures illégales, élevages d’animaux, exploitations minières, constructions de routes, etc., alors que d’autres choisissent d’y vivre avec un impact minimal sur l’environnement, en préservant un héritage national de façon pacifique. Pour résumer, il est simple de sous-estimer la complexité de la situation lorsqu’on parle de la protection et de la préservation de la nature ici.

Arhuaco village in Colombia

Village d’Arhuaco à proximité de Carpe Diem.


La Sierra Nevada est aujourd’hui protégée par l’Unesco comme Biosphère Naturelle, faisant d’elle l’une des régions de conservation naturelle la plus grande au monde.

Zone protégée à la valeur exceptionnelle

Forest in Colombia

La forêt entourant la Finca Carpe Diem

Depuis peu, la Sierra Nevada est reconnue par l’Unesco comme Biosphère Naturelle, faisant d’elle l’une des régions protégées de conservation naturelle la plus grande au monde. De plus, les montagnes alentours ont récemment été nommées par un étude publiée dans le très sérieux magazine Science, comme étant la Réserve Naturelle la plus irremplaçable au monde, après l’étude approfondie des zones naturelles protégées de la planète. Il est très simple de sous-estimer l’importance de ce paradis naturel pour les locaux et les communautés qui l’habitent. Par exemple, les forêts et les zones humides de la Sierra sont essentielles à la régulation ; et à l’adaptation ; des changements climatiques à l’échelle planétaire. De plus, elles sont une source d’eau potable importante et  sont indispensables à l’agriculture, pour toute la région de Santa Marta et ses habitants. Elles sont parties intégrantes de l’économie régionale via des activités éducatives et des initiatives nouvelles de tourisme écologique. Pour finir, elles sont aussi le berceau de nombreuses culturelles indigènes Arhuaco, Kogui, Kankuamo et Wiwa, qui continuent de vivre sur ces terres, perpétuant leurs traditions ancestrales.

La réserve naturelle de Carpe Diem

Carpe Diem fait office de contrefort à cette incroyable réserve naturelle, pour que vous puissiez profiter d’une faune et d’une flore entièrement préservées. Vous serez à même d’entrevoir, entre autres, fourmilier, chat sauvage, guartinaja, jaguar, verrat sauvage, tatou, singe hurleur…

En arpentant les forêts de Carpe Diem vous serez entourés de nombreuses espèces d’arbres tels que des caracolis, des acajous, des pereguetanos, des caritos, des trebols, des algarrobas, des cañafistos, des ceibas, des chênes, des cèdres et des ébènes.

Parmi les amphibiens et reptiles qui peuplent la forêt on compte des boas, des serpents corail, des patocos et quelques mapanas.

Des oiseaux aussi magnifiques que nombreux peuplent le ciel, mais les plus impressionnant restent les aigles, les toucans, les faucons, les aras, les chauchaus et un nombre incroyable de colibris !

Bird flying above finca carpe diem nature reserve in Colombia

Un oiseau volant au dessus de la réserve naturelle de la Finca Carpe Diem

Frog found in Finca Carpe Diem

Une grenouille trouvée dans notre jardin

Monkey in a tree of Finca Carpe Diem

Un singe sautant d’une branche à l’autre dans la réserve naturelle Carpe Diem

a boa constrictor in Finca Carpe Diem

Un serpent trouvé à côté de la maison, relâché rapidement dans la réserve

On fait de notre mieux pour préserver un petit bout de cet endroit magnifique et sauvage et on croit que c’est en ne faisant rien, qu’on le fait le mieux ! Laissons la nature faire son travail, les animaux vivre, se reproduire et se propager.

Les personnes qui souhaitent faire partie de cette expérience au coeur de la Sierra Nevada de Santa Marta sont les bienvenus à passer quelques jours dans notre maison d’hôtes. Nous encourageons tous les visiteurs à randonner dans la région et à rentrer en connexion avec la nature. Plusieurs merveilles naturelles sont à seulement quelques minutes de marche, comme les cascades cachées, Pozo del Amor ou le Mirador de Santa Marta.