Tel 57 (5)4209610 | Comment nous rejoindre ? |EN ES FR

Agriculture organique et permaculture

Agriculture organique et permaculture à la Finca Carpe Diem

A côté de l’hôtel et de la réserve naturelle, Carpe Diem dispose également de quelques hectares consacrés à l’agriculture organique et à la permaculture. Surplombant l’hôtel, autour de notre réserve protégée, de l’autre côté de la rivière Manzanares, vous trouverez un carré de terre étonnement plat, où poussent quantité d’arbres fruitiers, plusieurs variétés de légumes et où on élève quelques animaux (poules, cochons…).


Surplombant l’hôtel, autour de notre réserve protégée, de l’autre côté de la rivière Manzanares, vous trouverez un carré de terre étonnement plat, où poussent quantité d’arbres fruitiers, plusieurs variétés de légumes et où on élève quelques animaux.

Nous faisons pousser plusieurs sortes de fruits parmi lesquels 5 variétés de mangues, 2 types d’avocats, toutes sortes d’oranges, de citrons, de pamplemousses ainsi que des guanabanas, noix de coco, guayabas, nispero, zapote et autres noix de cajous. Nous produisons également notre propre café, miel et quelques légumes. Nous élevons des poissons, les cochons se chargent de manger les restes, les poules se baladent et les mules, calmes, observent le paysage en attendant leur prochaine balade. A ce propos, ne manquez pas de lire Comment venir ici et Randonnée à Paso del Mango avec une mule.

Nous élevons des poissons, les cochons se chargent de manger les restes, les poules se baladent et les mules, calmes, observent le paysage en attendant leur prochaine balade.


Nouvelles expériences en cultures tropicales

Arrivés ici il y a environ 5 ans, nous n’avions pas vraiment d’expérience en agriculture, qui plus est tropicale. Certes, Nele a grandi dans une ferme en Belgique, tout comme le père de Kobe, mais quand bien même, être agriculteur en Belgique n’a rien avoir avec faire pousser des fruits et des légumes, en Colombie, au milieu de la jungle.

Je me rappelle de quelqu’un qui m’a dit (avec tout mon respect pour les randonnées aventureuses), “il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a que des personnes mal organisées”. Ca vaut aussi pour l’agriculture tropicale à petite échelle ? Nous sommes toujours à la recherche de la réponse 🙂

Pour l’instant, notre expérience se résume à une accumulation d’essais et d’erreurs. A Carpe Diem, la météo a toujours été l’un des facteurs majeurs, pour le meilleur comme pour le pire : des pluies diluviennes ont ruiné toutes les récoltes alors que parfois le soleil, brûlant, ne laisse rien pousser.

Nous n’avions aucune expérience en apiculture mais grâce aux locaux, nous avons apprivoisé les abeilles, appris à les connaitre et nous avons maintenant des ruches saines ! Nous avons aussi appris à récolter le miel, bien entendu.

Nous nous sommes aussi rendu compte qu’il n’était pas facile de vivre d’une exploitation agricole de petite taille. Par exemple, transporter nos fruits depuis la ferme jusqu’à Santa Marta pour les vendre, nous coûte souvent plus cher que ce que pourraient nous rapporter les bénéfices de la vente. Néanmoins, récolter des centaines d’oranges, les amener jusqu’au marché de Santa Marta et tenter de les vendre… c’est une manière plutôt agréable de faire connaissance avec l’économie locale !

A dos de mules à Carpe Diem

Father hiking with young son

Kobe, propriétaire, en randonnée avec son fils Boris dans la réserve naturelle de Carpe Diem


Récolter des centaines d’oranges, les amener jusqu’au marché de Santa Marta et tenter de les vendre… c’est une manière plutôt agréable de faire connaissance avec l’économie locale !

Auto-suffisance et curiosité

Pomelo en organic farm of Carpe Diem

Pomelos – une variété tropicale et très sucrée de pamplemousse.

Aujourd’hui, nous ne cultivons qu’uniquement pour notre consommation personnelle et celle de nos invités. Les installations principales sont terminées (chambres, restaurant, etc.), les gens trouvent eux-mêmes leur route jusqu’à Carpe Diem, poco à poco 🙂 Et comme nous trouvons une contrepartie intéressante grâce à l’hôtel et au tourisme responsable, nous sommes en train d’explorer de nouvelles voies pour développer notre branche “agriculture”. Certes il est possible de faire pousser suffisamment de fruits et de légumes pour nous, mais qu’en est-il pour vingt invités ? Et surtout, est-on capable d’amener de la créativité et de la diversité dans nos repas ? Est-il possible de produire plus sans pour autant utiliser pesticides et insecticides ? Permaculture est un mot valise, qui semble être à la mode, utilisé par de plus en plus d’exploitations écologiques… A ce propos, nous sommes surtout intrigués et curieux : est-il réellement possible de trouver une harmonie entre économie et écologie à l’échelle locale, peut-on créer un petit monde dans lequel les gens souhaitent à la fois jouir d’un confort de vie certain, d’une connexion internet, manger des plats élaborés et différents, mais aussi protéger l’environnement ? Est-on réellement capables d’enseigner tout ça à nos enfants ? Nous pensons que oui, et mieux encore, nous pensons que c’est d’essayer de relever ce challenge qui rend nos vies plus intéressantes !


Pig near permaculture base of Finca Carpe Diem

L’un de nos cochons. Il s’agit à l’origine d’un cadeau d’une communauté Wayuu que nous avons rencontrée pour le travail de Kobe.

Bananas from the permaculture base of Carpe Diem

Manzano, une variété spéciale de bananes, qui pousse un peu partout à Carpe Diem.

Mangos and permaculture in Finca Carpe Diem

Des mangues… presque prêtes à être mangées.

Marañon from the organic farm in Finca Carpe Diem

Marañon et noix de cajous… Délicieux !

Permaculture est un mot valise, qui semble être à la mode, utilisé par de plus en plus d’exploitations écologiques… A ce propos, nous sommes surtout intrigués et curieux : est-il réellement possible de trouver une harmonie entre économie et écologie à l’échelle locale, peut-on créer un petit monde dans lequel les gens souhaitent à la fois jouir d’un confort de vie certain, d’une connexion internet, manger des plats élaborés et différents, mais aussi protéger l’environnement ?

Nous invitons toutes les personnes qui souhaitent découvrir plus en profondeur ce que nous faisons à Carpe Diem à découvrir nos offres d’hébergements et d’activités. Nous pouvons également organiser des ateliers spéciaux pour les personnes souhaitant en apprendre plus sur l’agriculture organique, la construction écologique, l’apiculture ou la récolte de café.